Allianz Real Estate vise une réduction de 25 % de ses émissions de carbone d'ici 2025, avec l’objectif d’atteindre la neutralité carbone

Munich / Paris, 29.04.2021

Ce vaste programme mondial de développement durable s'étend à tous les niveaux et s'adresse à tous les acteurs : les nouveaux investissements et le portefeuille historique d'Allianz Real Estate - direct, indirect et financement- et les partenaires, les locataires et nos propres opérations. / Pour aider l'entreprise à atteindre ses objectifs en matière d'émissions de carbone et d'efficacité énergétique, Allianz Real Estate utilise les données et les outils d'analyse comparative indépendants du CRREM et GRESB et est conforme à des initiatives telles que le SBTi et la Net-Zero Asset Owner Alliance. / L'entreprise a identifié une première sélection de 57 actifs directement détenus qui seront réaménagés et mis à niveau au cours des trois prochaines années pour répondre aux nouvelles normes.

Allianz Real Estate, le gestionnaire d'investissements immobiliers dédié au sein du groupe Allianz et l'un des plus grands investisseurs en immobilier au monde, vise une réduction des émissions de carbone de son portefeuille mondial de 25 % d'ici 2025. Cette diminution s'inscrit dans le cadre du vaste programme mondial de développement durable de l’entreprise, initié en 2019, et soutient l'objectif global d'Allianz Real Estate pour une bilan carbone « net zéro » d'ici à 2050.

Dr. Raphael Mertens

Dr. Raphael Mertens, Chief Risk Officer chez Allianz Real Estate

« Nous considérons la réduction de l’empreinte carbone de tous nos actifs comme la plus haute priorité pour lutter contre le réchauffement climatique. Une réduction des émissions dans le secteur immobilier - qui représente environ 40 % des émissions mondiales des gaz à effet de serre - aura un impact considérable sur la décarbonisation mondiale. Notre position, notre taille et notre influence permettent à Allianz Real Estate de montrer l'exemple. À ce titre, nous avons développé l'un des programmes de transformation en matière de durabilité et d'ESG des plus ambitieux et des plus complets du secteur immobilier » , a déclaré le Dr. Raphael Mertens, Chief Risk Officer chez Allianz Real Estate.

« Depuis quelque temps, notre processus d'acquisition garantit des normes élevées de durabilité pour les nouveaux actifs directs, la prochaine étape de notre parcours pour une transition vers un monde « net zéro » est de réduire l'empreinte carbone de notre portefeuille dans son ensemble de 25% au cours des cinq prochaines années. En tant qu'entreprise responsable, nous visons à réduire cette empreinte tout en fournissant un impact transparent et mesurable dans la lutte contre le réchauffement climatique. »

Pour aider l'entreprise à atteindre ses objectifs en matière d'émissions de carbone et d'efficacité énergétique, Allianz Real Estate utilise les données et les outils d'analyse comparative indépendants du Carbon Risk Real Estate Monitor (CRREM) et du GRESB (Global Real Estate Sustainability Benchmark) pour étayer son programme de développement durable. Cela signifie que les investissements sont analysés et rapportés au regard des voies de décarbonisation du CRREM qui sont également alignées sur les objectifs climatiques de l’accord de Paris visant à limiter l'augmentation de la température mondiale à 2°C, avec une ambition tendant vers 1,5°C.

Ce programme mondial est également conforme à un certain nombre d'initiatives de premier plan telles que l'initiative Science Based Targets (SBTi) et la Net-Zero Asset Owner Alliance (AOA), cette dernière utilisant également le CRREM. Le programme est également conforme aux exigences de la Taxonomie européenne, un système de classification des activités économiques durables.

« Nous sommes convaincus que le CRREM est la meilleure méthodologie d’analyse et comparaison pour les émissions de carbone de l’industrie immobilière. Elle adopte une approche dédiée, hautement scientifique et indépendante, et elle est bien perçue par les parties prenantes internes et externes », a déclaré le Dr. Raphael Mertens. « En tant que gestionnaires d'un portefeuille mondial, nous maintenons des normes globales tout en tenant compte des critères de référence locaux tels que le Green Building Council britannique ou le système Energy Star aux États-Unis. »

Globalement, le programme d'Allianz Real Estate comporte quatre éléments clés : Évaluer ; Améliorer ; S'engager ; et s'approprier les opérations. Evaluer est axé sur l'évaluation du portefeuille mondial actuel de l'entreprise - ainsi que des nouvelles acquisitions - par rapport à une série de repères et de critères de durabilité tels que le CRREM. Durant la phase d'acquisition, nous mettons un accent particulier sur l'acquisition de bâtiments qui répondent à nos normes élevées en matière de développement durable ou qui comprennent des plans de modernisation pour s'assurer qu'ils répondent à ces standards d’ici deux ans.

Améliorer est un programme de décarbonisation visant à redévelopper et à rénover les actifs existants afin qu'ils répondent également aux nouvelles normes. En tant qu'investisseur à long terme, cet aspect est particulièrement important pour nous, ainsi que les dépenses en capital consacrées aux mesures de développement durable prises en compte lors de l'examen périodique de chacun de nos actifs.  

Par le biais de S’engager, Allianz Real Estate s'engage à travailler avec les principales parties prenantes, telles que les partenaires commerciaux, les fournisseurs et les locataires, afin d'améliorer le développement durable au sein de son réseau et de son écosystème. Et dans le cadre de S’approprier les Operations, nous évaluerons et améliorerons nos propres bâtiments et processus commerciaux dans des domaines tels que la consommation d'énergie, la consommation de papier et les déplacements professionnels.  La première étape a été un audit mondial détaillé entrepris en 2019 qui nous permet de mesurer ces améliorations, en s'assurant que nous sommes dans une bonne position pour suivre notre progression dans le temps.

Dr. Raphael Mertens a déclaré : « Nous nous sommes préparés et avons mis en place le cadre de mesures nécessaires pendant une grande partie des deux dernières années et nous sommes dans une position très solide pour exécuter maintenant notre stratégie ESG. Nous allons commencer par nous concentrer sur nos actifs détenus à 100%, où nous avons identifié les 57 premiers actifs qui seront réaménagés et améliorés au cours des trois prochaines années. La majorité de ces actifs se trouvent en Europe, car une part importante de nos portefeuilles aux États-Unis et de l’APAC fait partie de joint-ventures ou de participations indirectes ; nous nous engagerons donc auprès de nos partenaires pour mettre en œuvre des changements là où cela est possible. » 

« Notre programme de développement durable est audacieux mais nécessaire. Il s'agira d'un processus très complexe impliquant des centaines de bâtiments et de multiples parties prenantes, étalé sur plusieurs années. Nous prenons des mesures tangibles pour réduire notre empreinte carbone et développer des bâtiments sains pour l'environnement et les communautés qui y vivent et y travaillent », a ajouté François Trausch, PDG chez Allianz Real Estate.

« Nous nous concentrons principalement sur les émissions de carbone et l'efficacité énergétique, mais nous examinons aussi les normes sociales et de bien-être dans l'ensemble du portefeuille et nous nous engageons à faire évoluer notre approche afin de garantir que nos propres ambitions évoluent en lien avec les priorités environnementales et sociétales au fil du temps. L'industrie immobilière a un rôle considérable à jouer dans la lutte contre le changement climatique et Allianz Real Estate, compte tenu de sa taille, a un rôle majeur à jouer dans le secteur. »

Étiqueté avec:

Monde

Contact presse